Citron - Problèmes de plantes de citron - Citron malade



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

L'AGRONOMISTE RÉPOND SUR LA CULTURE ET L'ENTRETIEN DES PLANTES

MON CITRON EST GRAVEMENT MALADE

QUESTION DE FRANCIS

cher docteur

Je vous écris à nouveau pour soumettre un problème, je pense grave, au citronnier que j'ai dans le jardin: Veuillez regarder les photos afin d'avoir une idée de son état et comment je peux intervenir pour le sauver. Merci pour votre gentillesse

RÉPONSES AGRONOM

Alors Francesco, j'ai vu les photos et d'un côté elles m'ont beaucoup inquiété mais je dois comprendre ce que c'est, ne pas pouvoir voir personnellement la plante ..

Depuis combien de temps ces symptômes se manifestent-ils? Pouvez-vous m'expliquer exactement les modifications que vous voyez sur la plante? Sur quel porte-greffe votre citron est-il greffé?

D'après les photos que vous m'avez envoyées, nous pourrions être confrontés à deux possibilités, toutes deux sérieuses:

1) gommeuse ou pourriture des racines causée par un champignon, le Phytophthora spp.

Je décris les symptômes que vous devez vérifier. Gardez à l'esprit que la symptomatologie que je décris concerne une plante où l'attaque est évidente et affecte toutes ses parties. Il se peut que dans votre cas, l'attaque ne fasse que commencer et que certaines parties n'aient pas encore été affectées par l'agent pathogène.

Cette maladie survient principalement chez les plantes qui n'ont pas été greffées sur des porte-greffes résistants tels que l'orange amère.La maladie apparaît principalement dans la zone du collet de la plante avec l'émission de gomme abondante de l'écorce. L'écorce s'assombrit par conséquent et se nécrose et apparaît déprimée et avec des fissures. La partie souterraine est sujette à la pourriture. Sous l'écorce, le bois est brun. Les racines se fissurent.

Les parties infectées du citron peuvent affecter toute la couronne et une partie de la tige

Quant à la partie aérienne, les feuilles jaunissent au niveau des nervures, se fanent puis se fanent et tombent. Les branches sèchent après un certain temps.

Les fruits sont moins nombreux et de plus petite taille, de plus ils dégagent une odeur caractéristique de rance, puis pourrissent puis un feutre blanchâtre apparaît à leur surface.

2) psorose causée par des virus

Les symptômes ne sont pas spécifiques car différentes souches du même virus peuvent attaquer la plante. Cependant, toutes les lepsoroses présentent l'apparition d'encoches chlorotiques dans les feuilles plus jeunes, généralement entre les veines qui disparaissent lorsque les tissus deviennent adultes. Dans certains cas, les feuilles présentent des panachures jaune pâle associées à des cloques sur les feuilles.

Le tronc et les branches les plus épaisses présentent une dessiccation suivie d'un pelage de l'écorce et parfois il y a aussi production de gomme. Dans certains cas, la virose provoque des concavités en raison d'un taux de croissance différent entre les parties et les malades. Dans ces concavités, il y a une grande quantité de caoutchouc.

Les deux maladies sont très graves mais il est nécessaire de comprendre exactement de quoi il s'agit car si dans le premier cas vous pouvez essayer d'intervenir et essayer de sauver la plante, dans le second cas, il n'y a pas de remède.

Je ne sais pas où vous habitez mais s'il y a une faculté d'agriculture dans votre région, allez dans le département qui s'occupe de phytopathologie et demandez si quelqu'un peut venir voir votre plante, c'est généralement le cas, surtout pour ces pathologies.

Fais-moi savoir.

Dr M. G. Davoli

FRANCESCO

cher docteur

Merci beaucoup pour votre réponse; des symptômes que vous me décrivez et du fait que le citron est greffé sur l'orange amère, je crois qu'il peut être caoutchouteux, entre autres, entre les deux maladies que vous m'avez proposées, c'est la seule contre que l'on pourrait intervenir., selon les photographies envoyées, sont les suivantes: production de caoutchouc surtout dans la partie inférieure de la tige (le même caoutchouc a également été produit sur une branche, le long du côté qui regarde vers le bas, qui, dans quelques semaines un jaunissement des feuilles, avant qu'elles ne sèchent j'ai coupé la branche), des fissures dans la conteccia et un assombrissement en dessous, je n'ai pas eu l'occasion de voir les racines, les symptômes se manifestent depuis l'année dernière. S'il est gommeux, quelles interventions puis-je faire pour sauver la plante? Je suivrai également vos conseils en contactant un agronome spécialisé dans le domaine de la phytopathologie; Je vais le tenir à jour.

Francesco

RÉPONSES AGRONOM

Cher Francesco,

J'ai soigneusement réfléchi et revu vos photos et vous savez ce qui me laisse perplexe? La formation de cloques sur les feuilles qui n'est pas un symptôme typique de gomme mais de virose sauf si vous avez des acariens qui se régalent de votre plante et qui présentent cette symptomatologie. Dans tous les cas, montrez la plante à un agronome pour être sûr de la maladie.

Je ne sais pas s'il y a d'autres plantes d'agrumes dans votre jardin, si c'est le cas, soyez prudent, car le Phytophthora il se propage facilement et à l'avance, vous devez également traiter les autres plantes immédiatement, en évaluant soigneusement s'il est approprié de risquer la propagation de la maladie à d'autres agrumes ou s'il est nécessaire de prendre une décision drastique.

La lutte chimique contre le gommeux est généralement réalisée dès l'apparition des symptômes mais peut également être tâtonnée dans une phase un peu plus avancée. Procéder de cette manière: retirer le collier et les parties atteintes en enlevant l'écorce infectée puis protéger les plaies avec des traitements localisés à base de sels cuivriques neutres ou avec des produits systémiques tels que Propamocarbe, Ethylphosphite d'aluminium. Vous pouvez également distribuer ces produits sur les terres environnantes avec irrigation. L'éthylphisfite d'aluminium, vous en saupoudrez également sur le feuillage (très actif aussi bien dans le sens ascendant que descendant).

Pour rappel, gardez à l'esprit que le traitement avec des produits systémiques ne fonctionne que lorsque la plante n'est évidemment pas en repos végétatif car dans ce cas elle se déplacerait avec difficulté.

Sur les fruits, même si dans votre cas je ne vois pas d'attaques sur les photos, en général des traitements spécifiques ne sont pas effectués, cependant les traitements automne-hiver avec des produits à base de sels de cuivre ou d'éthylphosphite d'aluminium réalisent une certaine action de protection.

C'est tout ce que vous pouvez faire, mais gardez à l'esprit que normalement, lorsque l'infection est très étendue, il est difficile de la guérir complètement. Vous auriez eu quelques chances de plus si vous aviez remarqué la pathologie immédiatement et si vous étiez intervenu à temps.

La lutte contre Phytophthora est avant tout préventive donc pour l'avenir, il faut s'assurer qu'il n'y a pas de stagnation de l'eau en favorisant le drainage de l'eau de toutes les manières et si possible, éviter l'irrigation par aspersion. Essayez d'éviter les éclaboussures d'eau qui favorisent la propagation des agents pathogènes.

En tout cas, soyons optimistes. Tiens-moi au courant.

Dr M. Davoli


Vidéo: percer une banane et lajouter à un citron et voir ce qui se passe. le résultat vous surprendra


Article Précédent

Calendrier de plantation à l'intérieur des légumes

Article Suivant

Rapport d'entretien paysager